Le projet Paroles de Loups

Que deviennent les histoires quand il n'y a plus personne pour les raconter?

 

Il nous reste bien quelques bouquins et des photos en noir et blanc. Mais la Mémoire, ce n'est pas que du temps écoulé et des espaces transformés, c'est aussi, voire surtout, des émotions, avec leurs couleurs, leurs odeurs, leurs saveurs.

Des histoires, La Louvière en a accumulé, au fil de ses 150 ans d'existence. On connaît la grande, celle avec un H majuscule, celle que jalonnent Boël et Kéramis, celle qui est imprimée dans des livres. Cependant, il serait dommage d'oublier les petites, celles qui sommeillent en chacun de nous. Le goût des pistolets mayo de la piscine, l'ambiance des cafés du Drapeau blanc, l'odeur des friteries, le froid des carnavals sous la neige, l'air du "Mitant des Camps"...  et cette couleur sanguine du ciel embrasé par les usines, quand le vent tournait au nord et soufflait des paillettes noires sur les flans vanillés qui refroidissaient sur les appuis de fenêtres... Toutes ces sensations appartiennent à la mémoire à la fois individuelle et collective et s'effacent avec la disparition de ceux qui les ont vécues.

 

Le projet "Paroles de Loups" vise à recueillir cette mémoire vivante des Louviérois et à la partager. Les citoyens sont invités à raconter leurs souvenirs. Des rencontres sont organisées par quartier, afin d'évoquer et échanger les souvenirs... une occasion également de (re)découvrir ses voisins. Ces témoignages sont ensuite enregistrés de manière individuelle par le biais d'une caméra et diffusés sur ce site. La ville y est redessinée par Mig Olganov, un jeune graphiste talentueux, qui, lui-même étant Louviérois, en transmet sa vision.

 

Si l'année 1969, riche en événements avec le centenaire de la ville, le fameux tremblement de terre et une catastrophe ferroviaire sont souvent évoqués, le charme d'une rencontre amoureuse à un coin de rue ou le drame dans un incendie sont évoqués avec autant d'émotions ou de frissons. A ce titre, si les récits des plus âgés sont précieux, ceux des générations plus jeunes ou primo-arrivantes comptent tout autant.

Appel à tous donc à vous manifester, quels que soient votre âge ou votre appartenance proche ou lointaine à La Louvière... Loup un jour, loup toujours!

Racontez-nous vos histoires.

 

Les témoignages seront collectés et le site alimenté jusqu'en juin 2020. Rendez-vous pour l'apéro de clôture en juin à la bibliothèque provinciale du Gazomètre.

 

 

 

Ce projet est une collaboration entre la Province de Hainaut, services Cinéma et Education permanente et Jeunesse, et la Ville de La Louvière, à l'occasion des 150 ans de la Cité des Loups.

 

 

Copyright 2019 Province du Hainaut - Conception Philippe Vanoudenhove - Illustration Miguel Gavrot - Editrice responsable Béatrice Agosti